Titre: Le Baron perché

Auteur: Italo Calvino

Publication: 1957

Edition: Folio

394 pages.

 

En 1767, suite à une dispute avec ses parents au sujet d’un plat d’escargots, le jeune Côme Laverse du Rondeau monte dans l’Yeuse du jardin. Il ne descendra plus des arbres jusqu’à sa mort, s’y éveillant au savoir et à l’amour, à la solitude comme à la fraternité.


Mon point de vue:

C’est un roman que j’ai lu avec délectation, comme une gourmandise qu’on veut faire durer. Au fil des branches, on suit avec curiosité et passion ce baron surprenant qui présente ses convictions sans nous les imposer. Passant d’un paysage réaliste et sans pitié à une légèreté bucolique et enchantée, on ne s’ennuie pas dans les pérégrinations de Côme. L’originalité du roman permet à Italo Calvino de vous captiver et ainsi présenter sa vision du monde sans lourdeur.

C’est Guillaume Gallienne qui m’a amenée vers ce texte. Sa lecture de la fameuse scène liminaire des escargots est irrésistible (je vous invite à l’écouter sur France inter). On a envie d’aller à la découverte de ces deux garçons révoltés et sauveurs de gastéropodes.

Si la majeure partie du roman m’a enthousiasmée, j’émets néanmoins une réserve sur la fin. Lorsque les armées russes et françaises sont entrées en scène, l’aspect très historique ne m’a pas captivée malgré le petit clin d’œil à Napoléon. Bien que j’aie tout de même apprécié certaines réflexions sur les soldats et les idées pour lesquelles ils sont supposés se battre.

Pour résumer, Italo Calvino est une vraie bonne découverte. Il crée un univers fascinant et foisonnant d’idées avec une plume claire et passionnante. J’ai hâte de me plonger dans le reste de la trilogie.

 8/10

6 thoughts on “Le Baron perché”

  1. Ah enfin, on parle d un baron….mais la déception est immédiate ….d un baron perché , apres le chat idiot, C est les gatesropodes….dans quel monde vivons nous. Le ciel nous marche sur la tete!!
    Remboursez .repeta bis!!!!

    1. Attention un baron peut en cacher un autre .
      J ‘en connais un peu recommandable pour nos amis les bêlants ,mais qui est absolument délicieux dans
      ces BD dédélires . nous nous payons une bonne tranche de rire décalé avec celui ci.

      Dans ce texte se trouve le nom du fameux Baron . Avez-vous trouvé ?

  2. Je l’ai lu il y a assez longtemps mais ça m’avait beaucoup plu. Un classique d’Italo Calvino est « Le vicomte pourfendu » et pour les plus jeunes on peut aussi proposer « Romarine ».
    N.B. : Je suis fan des lectures de Guillaume Gallienne car ça peut pas faire de mal^^

  3. Je ne suis pas une grande lectrice mais j’aime la magie du livre. Ce support où tout peut prendre vie, ou les amoureux des lettres et des langues y écrivent si bien. Merci pour ce lien et cet article qui ouvrent ces 394 pages aux plus flemmardes-curieuses comme moi!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :