Voir le début de cette séquence ici.

Séance 2 : L’avènement du chevalier.

Objectif : Découvrir les valeurs et les traditions des chevaliers du moyen-âge.

Document : Chrétien de Troyes, Perceval ou le Conte du Graal, Le livre de poche jeunesse.

Avant de commencer :

Qu’est-ce que l’adoubement ? Connais-tu l’origine du mot ?

  • C’est une cérémonie au cours de laquelle on entre dans l’ordre des chevaliers. C’est le parrain qui donne l’accolade: trois coups du plat de l’épée sur l’épaule. En ancien français, le mot « adouber » veut dire « toucher, frapper ».

Analyse du texte:

  1. D’après le texte, quelles sont les différentes étapes de l’adoubement ?
  2. Qui est le personnage qui parle dans l’extrait ?
  3. Soulignez les verbes conjugués dans les paroles de ce personnage. Quels sont les temps et les modes utilisés ? Pourquoi ?
  4. D’après votre lecture, quelles sont les qualités que l’on attend d’un chevalier ?

La question 3 sera l’occasion d’un révision rapide sur la conjugaison de l’impératif présent.

Vocabulaire à compléter avant la lecture du texte pour en faciliter la compréhension.

Synthèse :

L’ordre de chevalier au moyen-âge est un ordre sacré. Le chevalier défend des valeurs fortes qui vont faire de lui un héros s’il les respecte. On peut citer notamment : l’honneur, la bravoure, le loyauté et l’altruisme.

Oral :

Imagine à ton tour que tu vas devenir un chevalier. Comme Perceval tu vas devoir prêter serment à l’issue de ta cérémonie d’adoubement. Ecris en quelques lignes ce à quoi tu t’engages, ce que tu promets, en t’inspirant de ce que nous avons dit. Tu apprendras ensuite ton texte pour le dire devant la classe.

On fera travailler les élèves sur au moins quatre engagements différents qu’ils devront développer. Par exemple:

« Je jure d’agir en homme loyal car je serai toujours fidèle à mon roi et à tous ces sujets peu importe les difficultés et les aléas du combat ».

On les aidera à varier les formulations (jurer, promettre, s’engager à …). Ils s’entraîneront ensuite à prononcer le serment de manière solennel en adoptant l’attitude d’un chevalier, le reste de la classe représentant à ce moment là, la troupe de de compagnons d’armes.

Documents élèves:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :