Auteur/Dessinateur : Phillipe Brenot, Laetitia Coryn

Editions : Les arènes BD
Cette bande dessinée est présentée comme le premier récit graphique sur l’histoire de la sexualité à travers les âges. Il nous fait voyager dans toutes les époques du plaisir, depuis la préhistoire jusqu’à aujourd’hui. Avec humour, cette BD dévoile ce que les livres d’histoire n’osent pas raconter.

Mon avis :

Le sujet est intriguant et invite bien évidement à la curiosité. On se plonge donc facilement et avec un plaisir un peu honteux dans la lecture de cette histoire de la sexualité, qui, il faut le préciser, se focalise sur l’évolution des mœurs en occident. Peut-être d’autres tomes se concentreront-ils sur le reste du globe ? Le choix de l’illustration vient apporter l’humour et le côté cocasse, aux propos historiques et ethniques. L’ouvrage est divisé en chapitres qui suivent un ordre chronologique. On suit ainsi l’humanité depuis les balbutiements de l’homo-sapiens jusqu’à nos semblables dans nos contrées rétrogrades.

Du point de vue de la « soif d’apprendre », les premiers chapitres m’ont comblée et m’ont permis d’apprendre et de découvrir des choses que je ne savais pas. J’ai découvert notamment tout le fonctionnement de la cité de Babylone à la période antique et j’ai compris que l’Egypte était alors une destination bien préférable pour les femmes. Le but de l’ouvrage était donc atteint et j’ai poursuivi ma lecture avec envie. Mais au fur et à mesure, je me suis lassée, agacée de ce que les auteurs me proposaient. La bd s’est éloignée de l’approche globale et sociologique pour aller vers de l’anecdotique et du personnel. J’ai donc eu l’impression de lire une série de « la vie sexuelle des hommes célèbres » qui m’a profondément ennuyée. D’autant que ces existences exceptionnelles ne sont pas forcément représentatives de la sexualité d’une époque. De même, de longs passages se consacrent à des sujets annexes à celui du sexe. C’est le cas par exemple de la lutte pour l’émancipation et les droits de la femme. Je ne dis pas que le propos n’est pas intéressant, mais ce n’est pas ce qui m’intéressait à ce moment là et ce pourquoi je m’étais plongée dans cet ouvrage. Il y a certes un lien entre la sexualité et l’émancipation féminine mais ici le sujet est exploité bien en dehors du thème principal.

J’ai donc terminé ma lecture sans grand enthousiasme et sans apprendre réellement de nouvelles choses. Le dernier chapitre m’a laissée même assez perplexe. Les auteurs imaginent quels seront la sexualité et le monde de demain. Je me suis demandé quelle était la nécessité de cette approche très farfelue qui n’apporte rien à la thématique abordée. En résumé, beaucoup de banalités, de facilité et d’anecdotes vues et revues pour un ouvrage qui se voulait novateur et provoquant.

6/10

2 thoughts on “Une histoire du sexe”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :